Un accord sur le point d’être signé avec la « SynHERA » de São Paulo !

Odoo • Image et Texte

Permettre aux chercheurs brésiliens et aux chercheurs wallons/bruxellois de travailler ensemble sur des projets de recherche ? C’est désormais possible grâce à la collaboration entre SynHERA et le CPS de São Paul, un organisme qui, comme nous, valorise la recherche appliquée issue des Hautes Écoles.


« Il y a environ cinq ans de cela, nous avions signé un accord avec le Centro Paula Souza (CPS) de São Paulo Le but était d’échanger les bonnes pratiques, de collaborer sur des recherches, de voir ensemble comment monter des projets… », nous explique Cédric Bister, conseiller scientifique et responsable des relations internationales chez SynHERA. 

Suite à ce 1er échange, Cédric Bister s’est envolé direction l’Amérique Latine en mars dernier. Une délégation, organisée par Wallonie-Bruxelles International (Mission WBI 360 degrés), qui a débouché sur une nouvelle idée de collaboration : SynHERA et le CPS ont décidé de mettre en place des « rencontres virtuelles internationales ». L'objectif de celles-ci est de permettre aux chercheurs belges et brésiliens, issus des Hautes Écoles, de se rencontrer et de discuter autour de thématiques de recherche. 

La 1re de ces rencontres virtuelles s’est justement déroulée ce 14 octobre avec des chercheurs de la HELMo et de la Haute École Provinciale de Hainaut-Condorcet. Verdict ? « Nous nous retrouvons sur plusieurs domaines d’expertises. Pour cette première rencontre, nous nous sommes mis d’accord sur 5 thématiques de collaboration que l’on va pouvoir développer. Cela touche tant le domaine technique que les Sciences Humaines et Sociales. Les chercheurs ont maintenant 30 jours pour développer, ensemble, un sujet de recherche et 30 jours pour en définir les objectifs », poursuit le responsable des relations internationales.

Les 5 thèmes couverts actuellement sont : 

- les technologies de l’éducation ; 

- les systèmes dynamiques et structurels ;

- l’automatisation dans les maisons des personnes âgées ;

- la production de bière ;

- les bioplastiques et les produits bio basés. 

Maintenant que cette 1re réunion a eu lieu, il reste encore une étape à franchir pour SynHERA et le CPS : signer un accord officiel de collaboration ! Ce dernier, actuellement en cours de finalisation, aura un impact direct sur les chercheurs de notre réseau. « Pour eux, cet accord est l’opportunité d’augmenter leurs expertises, leurs compétences, la visibilité de leur(s) recherche(s) et de développer de nouveaux projets. Cela nous permettra également de mutualiser du matériel de qualité », indique Cédric Bister. Il ajoute. « La WBI propose plusieurs types de financement mobilité pour les chercheurs, notamment pour le Brésil ».

Sachant que le CPS compte un réseau de presque 400 Hautes Écoles (juste sur le territoire de São Paulo !) cela promet déjà de belles et fructueuses collaborations belgo-brésiliennes !    







Partagez sur les réseaux sociaux